Créer de l’électricité en zappant ?

Et si flemmarder devant le petit écran à zapper de chaîne en chaîne devenait une activité « productive » ?

Bon, pour être honnête, mon teasing est un peu (beaucoup ?) excessif. Toujours est-il que l’Idaho National Laboratory (IDL) planche sérieusement sur le rayonnement infrarouge comme source d’énergie à destination de capteurs photovoltaïques. Actuellement, les traditionnels capteurs photovoltaïques que l’on retrouve sur les panneaux du même nom, ont un rendement maximum de 20 %. Les chercheurs de l’IDL ont donc mis au point des nanoantennes captant le rayonnement infrarouge.

Dans des conditions optimales de laboratoire, le rendement peut être porté à 92 % ! Dans les faits, le rendement en production « industrielle » devrait se situer entre 50 et 60 %. Ce qui est un premier bon point.

Mais le rendement n’est pas le seul avantage prometteur de cette technologie. Aujourd’hui, les capteurs photovoltaïques ne sont sensibles qu’à la lumière visible. Ces nanoantennes sont par contre sensibles au rayonnement infrarouge et donc, sont capables de capter la chaleur de nuit ainsi que le rayonnement de nombreux éléments : bâtiments, appareils électroniques, …. bref, de l’énergie récupérable de presque tout.

Des progrès restent à accomplir, notamment sur le fait de convertir cette énergie en une source d’électricité utilisable. Néanmoins, la relative facilité de fabrication des nanoantennes peuvent permettre d’envisager l’utilisation future de « couvertures » de nanoantennes sur plein d’objets du quotidien qui deviendront de fait, tout autant de nouvelles sources de production d’énergie.

Et si, candidement, nous espérions un rapprochement entre cette technologie et celle décrite dans notre billet précèdent concernant la production d’hydrogène à partir d’énergie photovoltaïque ? Que de perspectives dans le domaine ….

Sources : Futura-Sciences, IDL

Author: Matthieu

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Le sel : nouveau soleil de nuit | Et-demain.com - [...] soleil ne brille pas 24h/24h. J’ai déjà parlé d’une nouvelle technologie prometteuse ici. Mais, une autre solution est en…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *