Devrais-je prendre mon parapluie le 1er septembre 2058 ?

Le futur, c’est bien souvent un sujet d’inquiétude pour le gros des troupes. Via Et-demain.com, j’essaie de montrer que le futur est en développement aujourd’hui et qu’il y a de nombreuses raisons de se réjouir. Mais, force est de constater que les craintes de nos concitoyens ne sont pas toujours infondées. Prenons le cas des changements climatiques, il serait assez malhonnête de ne pas considérer ces phénomènes comme extrêmement préoccupants. Nous (l’humanité) avons déjà franchi de nombreux points de non-retour dans le domaine. Des efforts importants doivent être faits dans le domaine, mais l’inertie de ces changements n’enjoint à rien de bon pour le siècle qui vient.

Sans faire dans le catastrophisme primaire, il est vraisemblable que nous aurons tous à pâtir plus ou moins de ces changements climatiques. Dans quelles proportions ? C’est ce que vous propose de savoir le simulateur climatique présent sur le nouveau site de Météo France. Pour Paris, la semaine du 1er septembre 2058, le résultat est le suivant avec le scénario « intensif » (si on n’appuie pas sur le frein) :

Bilan : beaucoup plus chaud, plus de pluie (+ 175 % !!!), moins de soleil et moins d’eau dans les nappes phréatiques. Alors, je mets une option sur le parapluie.

Même si ce résultat n’est pas une « prévision » météorologique, il n’en reste pas moins un indicateur de tendance se basant sur des hypothèses sérieuses, celles du GIEC. Alors, doit-on s’inquiéter ? Oui, certainement. Doit-on se résigner ? Surtout pas. Pour vous en convaincre, tentez vous-même la simulation entre les deux scénarios proposés, modéré et intensif, pour voir à quel point nos efforts ne seront pas inutiles.

Source : Météo France

Author: Matthieu

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. www.fuzz.fr - Devrais-je prendre mon parapluie le 1er septembre 2058 ? | Et-demain.com... Le futur, c’est bien souvent un sujet d’inquiétude…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *