Le cerveau est capable de s’auto-réparer

Il y a encore quelques années, les neurobiologistes considéraient que le cerveau et la moelle épinière ne pouvaient pas s’auto-réparer. En 2003, une petite révolution a eu lieu puisqu’une équipe de l’Institut Pasteur a découvert la présence de cellules souches dans le cerveau. Ils ont montré que des cellules non-neuronales, appelées cellules gliales, pouvaient se transformer en neurones capables de s’intégrer dans le réseau existant. Ils ont ensuite repérer une molécule responsable de la migration des nouveaux neurones de leur zone de formation au bulbe olfactif, leur destination.

Aujourd’hui, ils viennent de prouver que les cellules gliales sont aussi présentes ailleurs, notamment le long d’un tunnel dans lequel migrent les nouveaux neurones, ainsi que dans le bulbe olfactif. Ils ont également démontré que l’absence de stimulation olfactive, à la suite d’une lésion de l’organe sensoriel, intensifiait la transformation des cellules gliales en neurones. Cette formation de nouveaux neurones ainsi stimulée, montre donc que le cerveau possède des propriétés d’auto-réparation. Ces travaux laisse envisager de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson par exemple.

Source : CNRS

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *