Vivace, ou comment exploiter l’énergie des cours d’eau

Timothy Wootton, professeur au Michigan College of Engineering, a décidé d’exploiter l’immense gisement d’énergie que constituent les courants des cours d’eau. Et notamment les courants faibles. L’idée est d’utiliser les tourbillons (vortex) qui se créent au fil de l’eau, le long des berges ou en aval d’un pilier de pont. C’est en observant le comportement des poissons autour de ces vortex que Thimoty Wootton a eu l’idée de concevoir « Vivace », un générateur d’énergie.

Vivace signifie « Vortex Induced Vibration Aquatic Clean Energy ». Et cette technologie est déjà commercialisé epar la société « Vortex Hydro Energy ». Il s’agit d’un cylindre maintenu horizontalement entre deux montants et qui monte ou descend sous l’effet du courant. Ce mouvement crée de l’énergie convertible en électricité. L’idée est de créer des « centrales » comprenant de nombreux cylindres au fond des rivières. Avec un courant de 3 nœuds (5,6 km/h) et 657 cylindres répartis sur 45 m², on peut espérer une production de 50 kW, ou 1gigawatt avec 33 000 cylindres sur 1 km² ! Et le courant se transforme en courant …

Sources : Futura-Sciences, Vortex Hydro Energy

Author: Matthieu

Share This Post On

6 Comments

  1. Moi je dis que ça va faire moche et que ça va détruire nos rivières.
    Pourquoi ne pas faire carrément des piliers de ponts avec des turbines qui récupèrent l’énergie au lieu de faire des gros pilier qui doivent résister à la puissance de l’eau?
    Le mieux, ça serait de créer une source d’énergie pour chaque construction que l’ont réalise. Par contre après la stockage de cette énergie…Il faudrait peut être un jour faire des progrès là dedans…

    Post a Reply
  2. Pour le côté esthétique, c’est clair qu’il faudra pas en mettre partout. mais par exemple, à Paris, on voit pas le fond de la Seine, on pourrait en mettre un paquet !

    Post a Reply
  3. Oué ou dans le Doubs. Mais après il faut faire gaffe aux kayak et aux pêcheurs. Ils vont encore gueuler ceux là.

    Post a Reply
  4. Chouette ! Encore un nouveau moyen pour produire l’énergie et que l’on va mettre des dizaines d’années avant de mettre en place alors que l’on doit changer tout de suite nos moyens de production !

    Sérieusement, dans combien de temps on va le retrouver dans nos rivières ?

    Post a Reply
  5. Je crois qu’il va y avoir une expérimentation d’ici 18 mois dans la rivière Detroit (Michigan). On verra si les résultats sont concluants.

    PS : Ca se transforme en secte de « Mat(t)hieu » tout ça ! »

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *