Des bâtiments intelligents grâce aux capteurs

L’Institut de Recherche en Construction du CNRC d’Ottawa lance un projet multidisciplinaire qui vise à développer et à relier des jeux de capteurs dans l’environnement intérieur pour rehausser l’hygiène du milieu, l’efficacité énergétique et l’entretien du bâtiment, mais aussi le confort de ceux qui l’occupent. Sont particulièrement concernés les bâtiments commerciaux et de bureaux.

batiment

Le projet se décline sur 3 ans en 3 étapes :

  1. La première étape est l’élaboration d’un réseau de capteurs sur la qualité de l’air intérieur qui mesurera la concentration de polluants.
  2. La deuxième prévoit l’exploration en profondeur des données issues des capteurs existants en vue d’améliorer les processus décisionnels.
  3. Enfin, la dernière étape portera sur l’environnement général dans le bâtiment.

L’idée est, selon M. Newsham, qui dirige le groupe de l’éclairage à l’Institut de recherche en construction du CNRC (IRC-CNRC) d’Ottawa, d’utiliser des capteurs dans les bâtiments pour détecter une multitude de conditions ambiantes, notamment la concentration de dioxyde de carbone. « Des signaux seraient envoyés à des dispositifs de commande dans le bâtiment pour que les systèmes ajustent le débit d’air, la température ou l’éclairage afin que les employés et les cadres soient plus à l’aise, ainsi que pour accroître l’efficacité énergétique », explique le chercheur. En bref, tous ces capteurs pourraient nous aider à personnaliser nos espaces de travail en les conditionnant selon nos habitudes et nos contraintes.

Sources : bulletins-électroniques, NRC-CNRC

Author: Matthieu

Share This Post On

1 Comment

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *