Mir:ror, mon beau Mir:ror ! Première prise en main

Il y a quelques temps, je vous parlais de Tikitag, machin qui permet de connecter des objets ordinaires au web et de leur assigner des nouvelles fonctions. La société Violet, créatrice du fameux lapin Nabaztag (dont je possède un exemplaire), a lancé elle aussi son produit de connexion des objets. Ça s’appelle Mir:ror.

Mir:ror, c’est avant tout un lecteur de puces RFID qui se présente sous la forme d’un rond lumineux qui donne envie d’y poser une tasse ou un verre. Il est livré avec 3 ztamps (timbres RFID) et 2 nano:ztag, qui sont 2 minis lapins contenant une puce RFID. Après avoir télécharger l’application sur le site et vous êtes créé un compte, vous pouvez programmer vos ztamps et vos nano:ztag. Globalement, les actions possibles sont sensiblement les mêmes que pour le Nabaztag : météo, infos, webradios, lecture de flux RSS, …. mais aussi lecture de fichiers, ouverture de pages web, …

Après un jour d’utilisation, voici mes premières impressions. Mir:ror est plus ludique d’apparence que Tikitag. Les petits nano:ztag sont irrésistibles. Bon point, si vous possédez un Nabaztag:tag, vous pouvez lui présenter vos nano:zatg et vos ztamps pour interagir avec lui. Toutefois, peut-être n’ai-je pas de chance, mais l’application « Mirware » plante souvent. Autre problème, j’ai voulu coller un ztamp sur mon téléphone, mais la batterie semble empêcher l’émission radio de la puce. Par rapport au Tikitag, le nombre d’utilisations actuellement disponibles est plus limité. Mais ce n’est que le début et Violet doit certainement espérer que des gentils utilisateurs développent eux-mêmes des services et des applications.

Malgré ces quelques points noirs, Mir:ror est un produit séduisant qui ne demande qu’à développer ses utilisations. En tant qu’heureux propriétaire, il vous faudra faire preuve d’imagination. Pour vous le procurer, rendez-vous sur le site de Violet. Pour le « kit de démarrage », il vous en coûtera 45 €, soit 10 € de plus que pour Tikitag. Un pack de 12 ztamps supplémentaires vous reviendra à 19,55 €. Alors, si vous souhaitez participer aux prémices de l’internet des objets, jetez-vous à l’eau !

Author: Matthieu

Share This Post On

3 Comments

  1. bien grosse boite pour si peu de choses mdr…
    Je dois être stupide mais je ne vois toujours pas l’UTILITE d’une telle chose…
    En tout cas, plus « fun » que « tikitag »

    Post a Reply
  2. Coucou,

    Est ce que les puces tikitag sont compatibles avec le mirror et inversement (Passer un ztamps sur le lecteur tikitag) ?

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Post a Reply
  3. @ Céline : Je n’ai pas eu le temps de faire tous ces tests et je ne suis pas chez moi cette semaine. Mais j’ai vu que le Mir:ror reconnaissait les tags Tikitag et qu’apparemment on pouvait les programmer. Par contre, je n’ai pas essayé l’inverse. Je peux te dire ça lundi prochain.

    Post a Reply

Trackbacks/Pingbacks

  1. links for 2008-12-06 | Chroniques du web - [...] Mir:ror, mon beau Mir:ror ! Première prise en main | Et-demain.com Connecter les objets : la solution Violet (tags:…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *