Soigner les cancers en affamant les tumeurs

Des chercheurs de l’Université Catholique de Louvain (UCL) ont exploré une nouvelle approche de la lutte contre le cancer en s’intéressant au cycle nutritif des cellules cancéreuses. Une cellule se nourrit classiquement d’oxygène et de glucose qu’elle trouve dans le sang et rejette du gaz carbonique par la même voie. Dans le cas des cellules présentes dans les tumeurs, certaines se trouvent trop éloignées du réseau sanguin pour se nourrir de cette manière.

Ces cellules isolées, dite hypoxiques, sont essentielles dans la viabilité des tumeurs et dans les cas de rechute car les traitements classiques de chimiothérapie, qui passent par le sang, les atteignent difficilement. D’autre part, ces cellules produisent de l’acide lactique. Jusqu’alors, on considérait l’acide lactique produit par les cellules tumorales comme un simple déchet. Or, nos chercheurs belges ont mis en évidence un véritable circuit de recyclage entre les cellules oxygénées et les cellules hypoxiques. Les cellules oxygénées préfèrent se nourrir d’acide lactique, qu’elles métabolisent, plutôt que de glucose qu’elles laissent ainsi disponible pour les cellules hypoxiques. Ainsi, les cellules oxygénées permettent la subsistance des cellules hypoxiques en recyclant leurs déchets en nourriture.

Cette découverte laisse entrevoir de nouvelles possibilités thérapeutiques, notamment en interrompant l’apport en glucose des cellules hypoxiques. Les chercheurs ont mis au point un inhibiteur qui a fait ses preuves sur des souris. Ce type de traitement pourrait s’appliquer à de nombreux cancers chez l’homme : poumons, pharinx, larinyx, tube digestif, cerveau, seins, …

Sources : Futura-Sciences, UCL

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *