L’avion de 2093

La compagnie aérienne finlandaise Finnair a récemment fêté ses 85 ans d’existence. Dans un secteur actuellement en proie à de nombreuses turbulences, plutôt qu’une rétrospective, Finnair a souhaité faire une prospective sur l’avenir de l’aviation d’ici 85 ans. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont fait ça sérieusement. On découvre des possibles futurs appareils, en forme de soucoupe, capables de décoller et d’atterrir verticalement, des avions-hôtels, des appareils à petite capacité, à mi-chemin entre l’avion et l’hélicoptère.

finnairfinnair2finnair3

Mais au-delà des appareils, la réflexion est portée sur ce que doit être l’aviation de demain, populaire, écologique, adaptable, efficace, … Un confort unique où chaque siège s’adapte parfaitement à la morphologie de chacun, sans bruit, dans un appareil écologique, fait de matériaux respectueux de l’environnement, intégrant l’énergie solaire, …. Vous trouverez plein d’histoires et d’interviews sur la cabine du futur, sur les futurs business modèles liés à l’aviation, sur la sécurité, sur la gestion du trafic, …. Bref, tout ceci est très intéressant. Et pour ceux qui le souhaitent, un forum est même ouvert pour pouvoir débattre de tout cela. Rendez-vous Departure 2093 !

PS : Bien sûr, tout ceci est en anglais mais avouez que c’est tout de même plus facile à comprendre que le finnois…

Sources : Futur Immediat, Departure 2093

Author: Matthieu

Share This Post On

4 Comments

  1. CELA FAIT PLUS DE TRENTE ANS QUE TOUT CE QUI S’EST ÉCRASÉ

    N’AURAIT PAS DÛ S’ÉCRASER :

    Cela fait plus de trente ans que toute l’aviation aurait due être refaite. Cela fait plus de trente ans que l’on ne prend pas mes AILES “VIVANTES” en considération. Cela fait plus de trente ans que l’on ne me prend pas en considération . . .

    * * *

    Dernièrement, volant avec mes ailes “vivantes”, ni passagers du vol AF 447 Rio-Paris, ni Champion du Monde de Voltige dans son avion personnel, n’auraient pu être massacrés par cet pourriture d’univers :

    Voilà ce qu’aurait dû être la relation du Vol AF 447 Rio-Paris avec mes ailes :
    “ Nous volions pourtant à 11.000 mètres, lorsque brusquement, sans transition, nous fûmes surpris par des turbulences d’une violence inouïe !
    Pendant cinq minutes nous volâmes dans la tourmente. Mais nous devons à la vérité de dire que la façon dont s’est comporté notre nouveau Long-Courrier en cette circonstance, est absolument merveilleuse ! !
    Nous pûmes nous rendre compte à l’amplitude et à la rapidité des mouvements de ses ailes “vivantes” de l’état d’agitation extrême de l’atmosphère. Mais nous ne ressentîmes aucun tangage, aucun roulis, aucune secousse, aucune agitation. Nous flottions immobiles dans l’air tourmenté comme un Oiseau, et les pilotes n’eurent jamais à reprendre les commandes, laissant l’avion et ses ailes “vivantes” continuer à voler comme si de rien n’était ! ! !

    Le Champion du Monde de Voltige, quel que fut l’état turbulent de l’atmosphère, s’adaptant au peu de visibilité qu’il rencontra, serait redescendu à 30 km/h au besoin sans craindre quel que “décrochage” que ce soit, et aurait terminé son vol dans la sécurité et le confort de mes ailes “vivantes”, au lieu d’être précipités à plus de 100 km/h contre une colline.

    http://www.voler-sans-plus-pouvoir-s-ecraser.net
    jean.teremetz@free.fr

    N’ayant toujours malheureusement, ni la fortune de Santos-Dumont, ni celle d’Howard Hughes, je n’ai toujours aucun moyen de mettre au point, d’expérimenter et de réaliser quoi que ce soit . . .
    Fondamentalement, il ne peut tout de même pas être injuste que tout Trouveur soit l’immédiat et premier bénéficiaire de ses “Trouvailles” . . .

    Bien cordialement Jean Vladimir Térémetz

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *