Légaliser le cannabis pour aider les finances publiques américaines ?

Oui, oui, vous avez bien lu le titre de ce billet. Alors que les États-Unis attendent 1 750 milliards de dollars de déficit pour l’année 2009, les idées germent ça et là pour trouver des sources de recettes publiques. Tom Ammiano, parlementaire de Californie, a déposé une proposition de loi lundi créant un impôt sur la culture, l’achat, et la vente du cannabis. Les recettes fiscales espérées sont de 14 milliards de dollars.

cannabis

Et 14 milliards ne seraient qu’un minimum. D’après le directeur exécutif de la NORML (Organisation nationale pour réforme des lois sur la Marijuana), à elle seule, la Californie pourrait récupérer jusqu’à 20 milliards de dollars par an. Bien sûr, cette proposition engendre une levée de boucliers de la part de nombreuses personnes même si, aux États-Unis, le cannabis est déjà dépénalisé dans 13 états. Et pour avoir de telles rentrées fiscales, il faudrait que la majeure partie du marché rentre dans la légalité, ce qui n’est pas évident en soi.

Alors que plus de 40 % des Américains se déclarent favorables à la légalisation, je dois bien avouer que mon propre point de vue apparaît comme conservateur. Je suis plutôt contre la légalisation (la dépénalisation aussi) du cannabis. Admettre l’existence d’une consommation de masse ne veut pas dire qu’il faille la considérer comme normale ou judicieuse pour la santé publique. Mais nos dirigeants manquent de cohérence. Si on interdit le cannabis, on devrait également interdire purement et simplement le tabac, tout aussi néfaste pour la santé ET pour les finances publiques. Ou alors on légalise. Mais faire porter les dépenses de santé liées à des comportements individuels sur l’ensemble de la société est, je trouve, assez discutable. Bref, le problème n’est pas simple. Et vous, quel est votre avis sur la question ?

Source : AFP

Author: Matthieu

Share This Post On

22 Comments

  1. Cela permettrait aussi d’engendrer la « faillite » des réseaux de dealers, et réglerai pas mal de problèmes de criminalité, de délinquance propres aux USA.

    Post a Reply
  2. « Admettre l’existence d’une consommation de masse ne veut pas dire qu’il faille la considérer comme normale ou judicieuse pour la santé publique. »

    Les drogues se consomment depuis la nuit des temps, dans toutes les civilisations quand même (cannabis, alcool, tabac, opium, peyotl, datura, …)
    Donc certes, ce n’est peut être pas ce qu’il y a de mieux pour la santé publique, mais de là à dire que ce n’est pas normal, il ne faut peut être pas exagérer non plus.
    Ce n’est pas parce qu’on nous rabâche à longueur de temps qu’il faut éradiquer la drogue de la société (enfin, celles qu’on veut bien…) qu’on doit soutenir ces décideurs bien pensants qui imposent leur vérité sans en exprimer sincèrement les raisons.
    Prenons exemple sur la cannabis, pourquoi est-il interdit ?
    D’autres substances beaucoup plus nocives sont en vente libre (tabac, alcool,…) et le cannabis n’a jamais tué personne, mieux, on soigne avec !
    (Anecdote amusante, il est désormais interdit de fumer du tabac dans les coffee shop en Hollande…)
    En tous cas c’est quand même gentil de s’inquiéter pour la santé des gens (demain opération alcool interdit, c’est pour ton bien, lundi, ce sera le tabac, puis les sodas, puis… ben tu vis plus quoi, la vie c’est trop dangereux…)

    Tu parles aussi de « consommation de masse » et que ce n’est pas à considérer comme étant normal…
    C’est quoi quelque chose de normal alors pour toi ?
    Si « une masse » de personne en consomme, ça devient un peu normal quand même…

    Ceci étant dit, il y a des lois, suivons les.

    Post a Reply
  3. @ Seb : Effectivement, le mot « normal » est ambigu. Ce que je voulais dire est que ce n’est parce que un nombre non négligeable de personnes, voire une majorité, font ou pensent quelque chose, qu’ils sont nécessairement légitimes. Nos lois doivent théoriquement refléter nos propres choix de sociétés, mais ce n’est une vérité absolue comme en témoigne le décalage créé lors de l’abolition de la peine de mort. Si la société considère que l’on doit évoluer sur ce point, alors il faut un débat public permettant à nos représentants de statuer en connaissance de cause.
    Après, dire que le cannabis n’a jamais tué personne est loin d’être évident (cancers ? accidents de la route ? …) La question est celle de la responsabilisation des citoyens face à la société et les limites considérées comme acceptables entre risques et libertés. Ce n’est jamais simple. Dire qu’il est idiot d’interdire parce qu’on laisse faire d’autres choses aussi nocives met en lumière le manque de cohérence que je déplorais. Tout comme je déplore l’infantilisation de la société où l’État devient une maman de substitution qui nous dit ce que l’on doit manger ou non, boire ou non, … Mais j’ai bien peur que cela soit le reflet d’un réel désir des gens à aller en ce sens. On s’éloigne de plus en plus d’une responsabilisation individuelle. On veut le beurre et l’argent du beurre : la liberté, mais la protection, la liberté sans la responsabilité qui lui est inhérente. Difficile donc, d’avoir un avis tranché sur la question ….

    Post a Reply
  4. Tu noteras qu’en plus d’etre depenalise dans de nombreux etats, le cannabis est en vente en ici en Californie. Il suffit d’avoir une prescription (que beaucoup de « medecins specialises » te feront une joie de te refourger a prix fort), qui est en fait une carte qui te donne acces aux « pharmacies ». Des etablissements serieusement equipes contre toutes sortes de bobos, proposant des remedes sous forme d’herbe, hasch, huiles, brownies, sucettes..
    Bon evidemment il y a une bonne part de petits malins qui vont se fournir la bas et revendent. Mais il y a aussi beaucoup de vrais malades, cancereux, ou des tres vieilles personnes qui vont soulager leur douleur avec un petit petard..

    Post a Reply
  5. « Si on interdit le cannabis, on devrait également interdire purement et simplement le tabac, tout aussi néfaste pour la santé ET pour les finances publiques »

    Et on pourrait aussi interdire l’alcool, le café, le chocolat, etc, etc…

    Je suis pour la dépenalisation, la légalisation de la consommation et la vente de Cannabis. Pour une raison simple, il faut retirer le cannabis d’un circuit « mafieux » dans lequel on peut aussi bien se procurer de l’héro ou de la cocaïne. Le vieil adage « on commence par un joint et on finit avec une aiguille dans le bras » se vérifie tous les jours car les produits illicites sont souvent vendus par les mêmes personnes.

    Post a Reply
  6. « admettre l’existence d’une consommation de masse ne veut pas dire qu’il faille la considérer comme normale  »

    Et admette l’existence d’une consommation de masse sans pour autant admettre que cela n’est peut être pas aussi dangereux qu’on essai souvent de le faire croire … c’est quoi ?

    … Penser que cette masse est stupide ?
    … Ne pas respecter les choix d’autrui ?
    … Ne pas laisser le libre arbitre ?

    je suis sure que la liste pourrait considérablement s’allonger.

    On peux résumer ça a : se penser supérieur et décider a la place des autres de ce qui est bon pour eux ! Mais sur la base de quoi svp ? des cancers, des accident de la route ? Ok … certes c’est vrai, ça peut ! Alors testons les conducteurs, retirons des permis si c’est nécessaire … éduquons la population.

    Vous l’aurez comprit, je suis pour une légalisation totale !
    Ne serait ce que (comme olivier) pour sortir le cannabis du trafic ds lequel il se trouve et ainsi éviter de voir nos ados se faire proposer de manière systématique, xtc, coke, keta, hero et j’en passe !

    Malheureusement je crois aussi que pour avoir cet avis, il faut l’avoir vécu … quelqu’un qui n’a jamais était en contact avec ce genre de trafic ne se rend surement pas compte de ce que cela représente … en gros l’avis est faussé par manque d’expérience.

    Je voudrais rappeler une chose, mentir a ses enfants en leur disant que le cannabis est très dangereux, les rendra dépendant, toxicomane etc. … les pousse a l’escalade ! Pourquoi ? Simplement parcque quand ils se rendent compte qu’on leur a menti, il se disent : C’est sans doute pareil pour les autres drogues. La solutions pour vérifier … essayer !!
    Et la c’est trop tard ! Bravo !

    Oui je sais, ça a l’air con … mais a 16 / 17 ans … on est souvent pas bien malin !

    Donc oui, je trouve ton avis conservateur, et même pire que ça … d’une autre époque !

    De toute, ceci est generationel, encore deux trois, et on serat tous du meme avis. Il faut bien vivre avec son temps … Pour ne pas finir « gros con ».

    Post a Reply
  7. @ Olivier : Ce que je voulais montrer avec mon analogie sur le tabac, c’est qu’il n’est pas plus sensé d’autoriser ou d’interdire le tabac ou le cannabis. L’argument sur la « déclandestinisation » du cannabis est probablement un des plus recevables. Surtout qu’au vu des statistiques disponibles sur la consommation de cannabis, la France, pays où la consommation est interdite, est un des pays si ce n’est le pays où la consommation est la plus importante. Légaliser permettrait de sortir d’une grande hypocrisie. Mais au prix de quel message pour la santé publique ?

    Post a Reply
  8. @ Kewan : Dire que je suis plutôt contre la légalisation ne veut pas dire que je suis pour la pénalisation. Je ne suis pas « old school », j’ai 23 ans et j’essaie d’avoir un avis raisonnable sur la question et je me rends compte que ça n’est pas simple. Il y a beaucoup d’arguments pour la dépénalisation et d’autres contre. Je suis contre par principe et je suis pour par pragmatisme et je ne sais pas lequel des deux l’emporte chez moi.
    Il faut à mon avis, éviter de rentrer dans des caricatures, d’un côté comme de l’autre. Nos responsables politiques sont trop éloignés de cette réalité pour qu’en plus, nous donnions le bâton pour nous faire battre. Mais c’est eux qu’ils faut convaincre pour changer la législation en la matière ….

    Post a Reply
  9. L’avis raisonnable, c’est simplement : Constater qu’a l’heure actuel on ment a la population et qu’il est temps de rétablir la vérité … ceci pour rester crédible et pouvoir éduquer en confiance !

    Te creuse pas trop la tête, chacun trouve son compte dans la situation actuel … ça passe les frontières comme un vrai gruyère ! A tel point qu’on peut se demander a qui cela profite, et pourquoi avec une dette pareil (l’état), rien n’est fait pour récupérer l’argent qui va actuellement au mafia de tout poil, voir au terrorisme. On préfère ajouter des taxes, impôts etc …

    J’attends que ce pays fasse la démarche dont tu parles dans ton article depuis plus de 10 ans … sans trop y croire, trop d’argent est en jeux.

    Un autre problème, a l’heure actuel, aucun contrôle de qualité n’est possible .. et pour conséquence : Fumer du pneu est bien pire pour la santé que le H en lui même !

    Ceci dit, je ne voulais pas être agressif et ça a peu être était un peu le cas, si c’est le cas je m’en excuse.

    Post a Reply
  10. Je suis quand même curieux de savoir quelles sont les arguments « contre » qui sont réellement recevable !

    Car si la santé est un argument …que dire de cela : on interdit pas a un base jumper, parapentiste ou autre speed rider de pratiquer son sport, malgré des risques pour sa santé très très important !

    Alors, ou place t’on la limite ?

    Post a Reply
  11. @ Kewan : Ne t’inquiètes pas, je n’ai pas pris tes propos comme une attaque, au contraire. Je comprends bien ton point de vue, et clairement, d’un point du vue pragmatique et réaliste, il faudrait probablement dépénaliser le cannabis.
    Sur les arguments « contre », la santé en fait partie en effet, il y aussi la problématique liée à la route (cf : alcool). Même si pour la route, on pourrait interdire la consommation de la même manière qu’on limite l’alcool, pour les conducteurs sans pour autant interdire toute consommation.
    La vraie question est effectivement la limite. C’est pour cela que je souhaiterais voir émerger en France, un vrai débat sur ce thème, sans stéréotypes et avec de l’objectivité de toutes les parties. Malheureusement, on en est loin ….

    Post a Reply
  12. ALOR QUAND L’ETAT A BESOIN D’ARGENT « DEALLER » N’EST PLUS UN « PROBLéME » !!! quelle bande de d’ENC**** ! ! FREE DA WEED IN DA WORLD !!!DOWN BABYLON,DOWN !!!!!!!!!

    Post a Reply
  13. mdr !

    Ben oui, on appelle ça de l’opportinisme !
    Faut savoir saisir les bons moments.
    Inutile de raler

    Post a Reply
  14. Le chanvre (cannabis sativa) et la meilleur des plantes de la terre, on peut en faire de multiples utilisations, telles les tissus, la construction, du bois (pour arreter la déforestations de masses), les cosmétiques, l’isolation phonique et thermique, la fabrication d’huiles, de cordages, de litières, l’utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l’alimentation humaine (sauver la faim dans le monde par exp..), l’alimentation animale, comme biocarburants, pour des usages médicamenteux(ils fumeront un petard au lieu des cachetons,ca remonterai le trou de la sécu), pour un usage récréatif ou comme matériaux composites en association avec des matières plastiques, il y a aucune perte avec cette plante, tout est utiliser, de la tete a la racine. La filière chanvre trouve un regain d’intérêt avec l’augmentation du prix du pétrole et la prise de conscience environnementale.
    En france on cultive le chanvre depuis des années, mais a seulement 3°/. de toutes ces capacitées.
    Alors pour quand une légalisation du cannabis!!!!
    PATIENCE OU BIEN JAMAIS

    Post a Reply
  15. @ Guillaume : Et beh, tu ferais un sacré commercial pour le chanvre ! Mais y’a chanvre et chanvre … En tout cas, belle démonstration !

    Post a Reply
  16. Il n’y a qu’une seule plante de chanvre(le cannabis sativa), le reste ce ne sont ni plus ni moins que des OGM.
    Pour finir cette belle démonstration, voila des chiffres qui pourrons bien vous faire réfléchir…

    ALCOOL :450 000 MORTS PAR AN
    TABAC :150 000 MORTS PAR AN
    MEDICAMENTS SOUS ORDONNANCE :100 000 MORTS PAR AN
    CAFEINE : 10 000 MORTS PAR AN
    COCAINE ET HEROINE : 5 200 MORTS PAR AN
    ASPIRINE : 1 000 MORTS PAR AN

    CANNABIS : 0 morts par an

    Etude faite par l’institut international de la santé,1999.

    Il n’exicte aucun médicament qui n’a jamais tuer personne, le cannabis n’a jamais tuer personne hors mis par la police. jack herer

    Voila, c’est tous ce que j’avais a dire sur le sujet.
    Maintenant je m’ en roule un! et a la votre.

    Post a Reply
  17. Il faut cesser de confondre légal et en vente libre. Le cannabis peut-être légalisé mais sous vente conditionnée (âge, prescription, autres ).
    De plus , tous les ersatz légaux sont disponibles sous des conditionnements dosés. Pour les médicaments ce serait la quantité d’agent actif , pour les alcools le taux d’alcool. En ne légalisant pas le cannabis , les consommateurs dosent en abus. Imaginons un seul instant de l’acide acétyle salicylique (aspirine) vendue pure. Chaque fois que nous aurions mal à la tête on serait tenté de rajouter une cuillère et de se perforer l’estomac.
    Enfin, ce n’est pas l’alcool qui rendait aveugle au début du siècle mais l’alcool méthylique. La légalisation permettrait de gérer les teneurs toxiques, et de soumettre le cannabis à des normes.
    Finalement, pour fumer le cannabis, les consommateurs sont amenés à rouler eux même leurs cigarettes et ainsi à perdre les avantages de toutes les avancées de la technologie du filtre de la cigarette manufacturée.
    Et donc :
    Le cannabis devrait rester non accessible au public sous forme brute, mais disponible sous forme de cigarettes manufacturées selon des (dosages) à établir. Cette production de cigarettes enrichies de cannabis aurait le double avantage de casser les monopoles mafieux de la distribution de cannabis et de remettre toute cette économie sous le contrôle de la fiscalité publique.

    Le tabac, l’alcool, le cannabis, certains médicaments et pleins d’autres produits doivent être consommés avec une bonne connaissance de leurs méfaits. Rien ne doit être permis pour encourager leur consommation mais cessons ce débat “bon ou mauvais” et Gérons les réalités.

    Post a Reply
  18. Je « vis » dans une rue à Belleville où cafés, hôtels, restaurants organisent le trafic de drogue.
    Je ne peux pas rentrer le soir de peur de me faire violer ou tuer (car les dealers, qui ont commencé très jeunes et qui campent dans ma toute petite rue règlent leurs comptes de cette façon). Les employés en charge de retirer les poubelles dans notre immeuble ne passent pas parfois plusieurs semaines de suite car ils ont peur quand ils voient le trafic qui se déroule dans mon immeuble. Je ne peux pas dormir car la quarantaine de dealers qui squatte ma rue étroite hurle toute la nuit et souvent se flingue. Je ne vis pas car je ne peux pas aller voir des spectacles le soir, je ne peux pas travailler car il est impossible de se concentrer dans ces conditions. Je suis obligée de subir une violence atroce. En dix ans seuls un ou deux dealers ont été enfermés. Ces dealers rigolent quand ils voient la police arriver, ils savent très bien qu’on ne leur fera rien. C’est la terreur qui règne dans mon quartier. La plante de cannabis est trafiquée dans des laboratoires criminels et rend les personnes qui en consument hyper excités et d’autant plus dangereux s’il s’agit de dealers.
    Je ne comprends pas que cette situation puisse être tolérée dans un pays démocratique comme la France.

    Post a Reply
  19. Il ne faut pas oublier que l’interdiction du cannabis au niveau mondial est parti des USA, à cause des gros industriels du pétrole et des forêts équatoriale qui voyait une menace lorsque la production du chanvre commencait à se mécaniser dans la période aprés-guerre !

    Ne jamais oublier que le tabac est 10x fois pire, l’alcool est 3 x pire que le cannabis qui lui est moin nocif que le café et tout aussi bon que le thé.

    Les personnes qui comme l’auteur de l’article désolé mais c’est vrai qui parle de « santé publique » ne connaissent pas de quoi il parle, rien n’est comparable au cannabis, il n’y a pas de dépendane physique et on viens nous emmerder.

    Le jour viendra ou tout cela changera quand les personnes de plus de 60 auront déjà valsées dans une dizaine d’années ! Vous verrez un jour le monde dira mais comment on a fait pr interdir cette plante, formidable du point de vue industriel et récréatif.

    Ceux qui traine le cannabis en justice sans cesse sont les bourraux de notre liberté,je fais le rêve chaque jours que vous mourriez tous, car vous qui n’aimez pas cette plante , c’est vous aussi les raciste les ultra conservateur d’une monarchie encore présente en FRANCE.

    de toute fasson je préfère vivre libre d’avoir vécu , mourir la bouche ouverte que de vivre les yeux fermés !

    Post a Reply
  20. et pour répondre à guirlandguy ton message est vraiment pitoyable, on
    dirais que tu vis dans le Bronx mais en pire , lol ne viens pas critiquer le cannabis si c’est pour parler du deale dans les rues de Paris, et on s’en fou de ton manque de coura

    Post a Reply
  21. on s’en fou de ton manque de courage perpetuel

    moi si qqun fais qqchose devant chez moi il le fais une fois mais pas deux,

    TOI TU DOIT ETRE LE GROS BOUFFON TAPIS DERRIERE SA VITRE ET APPELER LES FLICS AU MOINDRE MOUVEMENT
    TU VIS DANS LA PEUR CAR TA VIE EST MERDIQUE , BON PETIT CITOYEN QUI ATTENDS QU ON LUI DISE DE PENSER AHAHA

    c’est à cause des gens comme toi que le pays va mal trou du cul

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *