Taïwan propose un système d’alerte pré-sismique

Alors que les tremblements de terre sont encore dans notre actualité, au département des sciences de la terre de l’Université nationale de Taiwan, le professeur WU a mis au point point un système d’alerte sismique capable d’alerter la population entre 10 et 30 secondes avant l’arrivée des secousses. Comment parvient-il à cet exploit ? Le système utilise un réseau de capteurs capables de distinguer les différentes ondes sismiques, notamment les ondes primaires (P) qui déforment le sol de façon horizontale (et qui sont peu violentes) et les ondes secondaires (S) qui déforment le sol de façon verticale (sources des dégâts). En prenant en compte le fait que les ondes se déplacent 1,73 fois plus vite que les ondes S, en détectant les ondes P, le systèmes est capable d’alerter de l’arrivée imminente des ondes S.

58733_01_01

Le professeur WU a donc mis au point un algorithme capable non seulement de localiser l’épicentre d’un séisme, mais également d’en prévoir la magnitude et d’évaluer le moment exact où il touchera une ville. Ainsi, dans le cas de Taïwan, entre le temps de recueil des données et de transmission de l’information à la population, cela laisse une trentaine de seconde avant l’arrivée des ondes S.

Bien sûr, ce système ne prédit pas les séismes sur une longue durée mais les quelques secondes « sécurisées » par le système vont permettre aux populations de se mettre le plus à l’abri possible, en s’éloignant des fenêtres par exemple. De nombreux pays sont intéressés par cet algorithme.

Source : National Science Council

Author: Matthieu

Share This Post On

1 Comment

  1. 10 à 30 s, diantre ça permettra de s’essuyer le derrière si on est aux toilettes, c’est toujours gênant de se faire secourir sur des gravats la main coincée entre les fesses.

    Plus sérieusement, c’est peu de temps de répits. Il faudrait une sacré bonne éducation de la population pour que les gens ne se mettent pas à paniquer et à faire n’importe quoi.

    Avec la catastrophe récente en Italie, on remet plus que jamais la prévision des séismes au gout du jour. On arriverait à empêcher qu’ils se produisent, qu’on le ferai ! Avec les conséquences que ça implique. Mon opinion, c’est que je suis pas géologue et je peux pas dire sérieusement si ça vaut le coup de consacrer beaucoup d’énergie ou non dans la mise au point d’un système de prévision efficace, mais que visiblement il vaut mieux consacrer son énergie à les subir. Le Japon a fait ses preuves en la matière. D’autant qu’on limite aussi les dégâts matériels, si on vit sur une zone sismique on peut difficilement imaginer les fuir tous, il vaut mieux apprendre à vivre avec.

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *