De la localisation sans satellite

Le GPS c’est bien mais ça a quelques défauts : il faut notamment être en extérieur, le temps de « localisation » est relativement long et cela coûte cher à mettre en œuvre (satellite). Alors, pourquoi ne pas utiliser les millions de réseaux wi-fi pour se localiser ? C’est l’idée qu’ont eue Ted Morgan et Michael Shean lorsqu’ils ont fondé la société Skyhook et qui ont décidé d’utiliser de manière astucieuse les nombreux réseaux qu’ils voyaient apparaitre dans le notificateur de leurs ordinateurs portables durant leurs voyages.

skyhook

A la manière d’un Google pour Google Street View, Skyhook envoie des voitures (ils ont une flotte de 500 véhicules) à travers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord afin d’actualiser en permanence la carte des réseaux wi-fi. Ils mettent ainsi en relation la position du véhicule avec la puissance des réseaux captés. Leur base de données contient ainsi déjà plus de 100 millions de signaux wi-fi. De plus, un accord avec Apple permet de récupérer les informations sur les réseaux wi-fi collectées par les iPhone et iPod Touch qui parsèment le monde.

A part Apple, Skyhook a des partenariats avec AOL pour localiser les participants aux salons de discussions en ligne, avec Navteq pour les systèmes de navigation embarquée et surtout, le système est présent dans de nombreuses cartes Eye-Fi, ces cartes qui permettent de localiser vos photos via votre appareil. Ainsi, à ce jour, Skyhook revendique traiter 250 millions de requête chaque jour. Il faut dire que c’est plus rapide que le GPS (moins d’une seconde) et surtout beaucoup moins cher à déployer que des satellites…. Reste à développer tout un tas d’autres applications autour de ça.

Sources : effervesciences, NYTimes, Skyhook

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *