Un pansement ultra-fin et biodégradable pour les organes

Une équipe de chercheurs de l’université japonaise de Waseda sont parvenus à créer le premier pansement adhésif et ultra-fin pour les organes. Cette membrane, presque transparente, faisant 75 nanomètres d’épaisseur devrait servir à panser les plaies des organes (notamment les plaies accidentelles lors des opérations chirurgicales) et a la faculté de se dissoudre toute seule une fois le « boulot » terminé.

pansementorgane

Cette membrane est réalisée à partir de chitosan (une substance créée à partir de molécules de chitine extraite de carapace de crabe) mélangée à une sorte de gélatine tirée d’algues. L’ensemble est donc à la fois très fin et très flexible, ce qui permet d’épouser parfaitement, sans recourir à un adhésif, la forme de l’organe blessé.

Des essais sur un poumon de chien se sont révélés concluants et les premiers essais sur l’homme devraient démarrer d’ici trois ans. Les chercheurs pensent aussi pouvoir utiliser cette membrane pour un usage externe, avec comme avantage de ne laisser aucune cicatrice sur la peau. On en reparlera alors ….

Source : AFP

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *