Bientôt des routes auto-chauffantes ?

Bon, toutes les régions du monde ne sont pas concernées par les hivers enneigés mais, il semblerait que dans le Minnesota, les accidents liés aux conditions hivernales nécessitent de trouver des solutions (un pont s’est carrément effondré en 2007). L’une d’entre elles serait de construire des routes auto-chauffantes. En clair, il s’agit d’incorporer une couche de type « résistance électrique » sous les routes pour les chauffer, à la manière d’une bouilloire électrique si vous voulez.

routeneige

Et là, d’emblée, je pense que l’on peut crier à l’hérésie écologique ! C’est d’ailleurs probablement pour cette raison que les chercheurs, en l’occurrence Christiana Chang et ses collègues de l’Université de Houston, au Texas, ont pensé utiliser les résidus de la combustion dans les centrales électrique au charbon et des copeaux d’acier pour fabriquer le tissu « résisitif ». Ils se sont ensuite tournés vers les nanofibres de carbone beaucoup plus efficaces. Au final, un morceau de route de 10 cm d’épaisseur et de 25 cm² peut chauffer de -10°C à 0°C en 2 heures en consommant « seulement » 6 watts.

Mais franchement, avec une consommation de 6W/25cm², je n’ose même pas calculer le résultat à l’échelle ne serait-ce que d’un département. Combien de tonnes de charbon/pétrole/gaz/uranium faudrait-il ? Alors certes, les quantités de sel déversées chaque année sur les routes les détériorent, abiment les véhicules et polluent les sols mais je ne suis pas sûr que chauffer les routes soit une meilleure solution. Peut-être peut-on l’envisager quand même pour certains ponts par exemple ?

Source  :  New Scientist

Author: Matthieu

Share This Post On

3 Comments

  1. Bah pourquoi chercher une solution ? Quand y’aura pu de pétrole, y’aura pu de voiture, y’aura pu de problème, mais NOUS en france, y’aura des idées !

    Post a Reply
  2. Euh… j’ai regardé en vitesse, il doit y avoir quelque chose comme 1 million de km de route en france, si on devait chauffer tout ça, il faudrait quasiment 10 000 centrales nucléaires… Enfin, ça c’est rien qu’en chauffant le bitume de -10 à 0, je n’ose immaginer si en plus il y a de la neige ou de la glace dessus…
    Mouais…

    Post a Reply
  3. @Baptiste, c’est certain qu’une intégration massive n’est pas envisageable. Mais toutes les régions du monde ne sont pas concernées de la même façon. Alors peut-être que pour certaines portions particulièrement dangereuses, les ponts ou d’autres structures, un système de ce type est à étudier…

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *