Des piles à combustible pour nos appareils électroniques ?

A la fin de la semaine commence le fameux CES (Consumer Electronic Show) de Las Vegas, la super-méga-grand-messe de la mort qui tue pour tout ceux qui comme moi sont passionnés de nouvelles technologies. Malheureusement, bien que de plus en plus nombreux, vous n’êtes pas encore suffisamment à lire ce blog pour que je puisse m’offrir (grâce à mes gigantesques revenus publicitaires) l’aller-retour pour Las Vegas (pensez-y pour l’année prochaine, hein ? ^^). C’est donc frustré et derrière mon écran que je vais suivre cet évènement et tenter tant bien que mal de vous relayer le maximum de nouveautés qui y seront présentées.

D’ailleurs, pas besoin d’attendre jusqu’à jeudi pour avoir déjà quelques infos sur des nouveautés à venir. En témoigne l’Hydrofill de la société Horizon. Il s’agit ni plus ni moins que d’une station d’hydrogène personnelle, capable de transformer l’eau en hydrogène (sur secteur ou grâce à un panneau solaire ou une petite éolienne) et de stocker cet hydrogène dans de petites cartouches (hydrostik) utilisables par un chargeur (minipak) servant à recharger des appareils mobiles (téléphones, lecteurs MP3, consoles portables) mais aussi des piles.

Pas mal, non ? On peut espérer une commercialisation d’ici la fin de l’année, par contre, il faudra vraisemblablement attendre le CES pour en connaître le prix…

Sources : CNET, Horizon

Author: Matthieu

Share This Post On

2 Comments

  1. Mouais…
    Une pila à combustible sur la tête pour la lampe frontale, et une à coté de ma future progéniture dans le pantalon pour le mobile…
    Pas un peu risky tout ça?

    Post a Reply
  2. Bah je ne pense pas. Le module ne fabrique que de l’hydrogène (H) et de l’oxygène (O) à partir d’eau (H2O). Au pire, ça fait pschittt ! ^

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *