L’iPad, une révolution pour … le canapé

Ça y est, c’est fait. Après des mois et des mois de rumeurs plus ou moins farfelues, plus ou moins alléchantes, qui ont excité toute la communauté geek d’Internet et les fanboys d’Apple en particulier (on y reviendra), ça y est. Le « ça », c’est l’iPad, la fameuse tablette tactile de la marque à la Pomme.

Pour celles et ceux qui ne sauraient pas ce que c’est, le voilà :

Pour faire plus amples connaissances avec l’engin, le plus simple c’est de se rendre ici : http://www.apple.com/fr/ipad/

A peine présenté, pas encore disponible, l’iPad fait déjà l’objet de bon nombre de critiques dans la blogosphère, sur Twitter et même dans la presse. Certes, ces critiques sont à la hauteur de l’attente que suscitait l’objet, autant dire qu’il était difficile pour Apple de ne pas décevoir ses fans. Mais essayons d’être objectif.

L’iPad, je l’attendais. Je ne suis pas un aficionado de la première heure mais Apple a doucement mais sûrement su me conquérir : iPod, iPhone puis MacBook Pro ont trouvé leur place dans mon quotidien et je ne regrette pas d’avoir franchi le pas PC/Mac. Par ailleurs, faut bien l’avouer, je suis un geek. J’aime le web, les nouvelles technologies, j’aime les innovations, les gadgets, …. Alors la tablette d’Apple, je l’attendais de pied ferme.

Donc, comme tout bon geek et particulièrement comme amateur plus ou moins éclairé des produits Apple, quand hier soir j’ai vu l’iPad et ses caractéristiques, ma réaction fut mitigée. D’un côté c’était : « enfin, elle est là, elle existe ». De l’autre c’était plutôt : « euh, ils auraient pas fait le boulot à moitié les gens de Cupertino (la ville où est basé Apple) ?  » Bah oui, à première vue la bête n’est pas exempte de vilains manques et/ou défauts :

  • pas de webcam : pour la visio c’est donc rapé. Dommage, iChat ou Skype auraient pu s’épanouir parfaitement sur l’iPad.
  • pas de port autre que la prise jack et la prise dock : pas moyen d’y connecter des clefs USB, des disques durs et tout un tas de bidules avec une prise USB. Ni de slot SD d’ailleurs même si l’accessoire pour lire les cartes SD est déjà prévu pour pouvoir importer vos photos (en repassant à la caisse préalablement)
  • pas de multitâche : même « défaut » que l’iPhone, il sera impossible de faire tourner plusieurs applications simultanément. Encore que… j’y reviendrais.
  • elles sont bien larges les bandes noires sur les côtés ! Ah bah oui, niveau design, ça serait plus beau si l’écran prenait tout l’espace. Mais vu que l’écran est tactile, comment on le tiendrait l’iPad s’il n’avait pas ses bandes sur le côtés ? Hein, dis, comment on ferait ?
  • Mémoire maxi  : 64 GB ! Autant dire pas grand chose au regard de l’intérêt à télécharger et à lire beaucoup de contenus multimédia sur l’iPad. C’est à peine 15 DVD…
  • Mets-y les défauts que tu veux, tu vas voir, c’est pas si important que ça …..

Bon, à ce moment là du constat, il m’a fallu de la sagesse. La seule et unique question à se poser face à l’iPad est : « quel(s) usage(s) pourrais-je en faire ? ». Et la première image que je vois quand je pense à l’iPad, c’est moi, affalé sur mon canapé, l’iPad dans les mains. Le canapé ! Tout est là ! Avec l’iPad, Steve Jobs ne s’adresse pas au geek qui sommeille en moi. Il ne s’adresse pas aux passionnés de nouvelles technos qui voudraient tout connecter à l’iPad et pouvoir l’utiliser comme un ordinateur. Non. L’iPad répond juste aux besoins de la grande majorité de nos concitoyens : naviguer facilement sur Internet, gérer ses mails, éditer quelques documents/an, lire des vidéos et regarder des photos. Et tout ça, non seulement l’iPad le permet mais il le fait mieux que n’importe quel autre support puisque depuis mon canapé, vautré, je pourrai faire tout ça avec une ergonomie et une intuitivité proches de la perfection.

Je vous incite à lire le billet de l’ami JCFrog sur le fait que d’après lui (et je partage son avis), l’iPad est en fait le premier PC ! Pour bien comprendre tout ça, il faut repartir depuis l’iPhone. Ce dernier s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde (2 millions rien qu’en France !). L’iPhone a su conquérir un public qui n’était pas spécialement destiné à s’équiper d’un « smartphone ». Son succès considérable est, à mon humble avis, essentiellement dû à deux choses : son interface tactile et son système d’applications. Quoi de plus intuitif que d’appuyer sur une icône pour lancer une fonction ou une application ? La simplicité d’utilisation est la force de l’iPhone. Ce sera également le cas pour l’iPad. Et qu’on l’aime ou non, iTunes a complétement révolutionner notre manière d’acquérir du contenu en créant une sorte de FNAC du numérique. Il manquait les livres, l’iPad et l’application iBooks viendront compléter l’offre. Apple a réussi le tour de force de séduire les technophiles ET les autres…

Ajouter à cela le design cher à Apple, une fiabilité reconnue de leurs produits et cette capacité à générer « l’envie » et vous obtiendrez un logique succès auprès du grand public. D’autant, qu’une fois n’est pas coutume, le prix de l’iPad n’est pas indécent pour ce type d’objet : à partir de 500 $ (comptez 500 €, pour Apple, 1 $ = 1 €). Peut-être que des images valent mieux que mon discours alors regardez la vidéo de présentation (même si tu ne comprends pas l’anglais, les images parlent d’elles-mêmes) :

L’iPad n’est ni un iPhone, ni un Mac. Mais il devrait correspondre aux « besoins » de nombre d’entre-nous qui n’auront plus besoin de passer par la case PC/Mac pour réaliser 95 % de ce qu’ils font d’habitude sur leurs machines. L’iPad devrait également augmenter et développer de nouveaux usages, notamment dans le domaine de la presse en ligne et du livre électronique. Gageons d’ailleurs que la version 2 de l’iPad saura en plus, davantage contenter les plus technophiles d’entre-nous comme se fut déjà le cas avec l’iPhone. L’iPad n’est pas qu’un nouveau gadget pour geek. Je suis intiment persuadé que l’iPad préfigure une nouvelle façon de consommer le web, des nouveaux usages tout en gardant comme credo le design et la simplicité d’utilisation.

L’iPad a beaucoup d’atouts pour rencontrer un large public. Vous n’en êtes pas convaincu ? Présentez l’idée de l’iPad à vos parents, à vos grands-parents, à des gens « offline » et percevez leurs réactions. Je suis persuadé que l’iPad fera son « iPhone effect ». Rendez-vous fin mars pour voir si j’avais raison de m’emballer…..

Author: Matthieu

Share This Post On

5 Comments

  1. ouais perso je suis séduit au premier abord, mais j’ai quand même quelques réserves, j’attends de voir ce que ça va donner IRL :o)
    bon j’avoue que s’ils annoncent au dernier moment qu’il y aura une « cam » je cours l’acheter! XoD

    Post a Reply
  2. Je suis d’accord avec toi sur le point que cette outil n’est pas assez inter-connectable avec d’autres produits.

    Mais il faut garder a l’idée que le iPad n’est pas un pc portable tactile mais une pocket pc tactile avec des application simple ce qui répond a une demande plutôt généraliste.

    Même moi je trouve cela limite venant d’apple mais je suis quand même subjuguer par la prouesse technologique.

    Post a Reply
  3. Clairement … mon canapé l’attend déjà. Et pas plus tard que ce week-end ma mère se demandait ce que je faisais sur mon iPod Touch. Sa petite taille ne l’a pas convaincu. Elle va adoré l’iPad.

    Post a Reply
  4. pour moi,l’Ipad va faire un malheur.
    parce que cette machine n’en est pas une
    n’importe qui pourra l’utiliser ,ma mère,ma grand mère,ma fille de sept ans.
    sans que j’aie besoin d’étaler ma science.
    l’internet pour les non-internautes
    pour moi c’est le top du top…;il manque juste une cam pour les visio avec ceux qui sont loin
    pour les geek c’est l’anti geek
    avec cette interface pas besoin de bidouille ni de formation
    trop bien
    merci pour ma mère

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *