Si même les arbres se mettent à twitter…..

Il était temps que je fasse mon ode à Twitter. Surtout que maintenant, même les arbres twittent, si si ! Je vous avais déjà parlé du Twitt du Boulanger mais Ericsson va encore plus loin en permettant directement à un arbre d’utiliser Twitter. Concrètement, grâce à des capteurs, l’arbre est capable de réagir à son environnement, au toucher, au bruit, il est ensuite capable de traduire ces informations via Twitter ou même par SMS. Il peut également synthétiser vocalement ses réactions et émettre des mélodies en fonction des différentes situations. Rien d’incroyable mais cela laisse entrevoir l’Internet des objets, promis de longue date.

Ce petit billet « insolite » est aussi pour moi l’occasion de vous dire à quel point je trouve Twitter formidable et promis à un bel avenir. Bien souvent, les médias « classiques » mettent Facebook et Twitter face à face, en opposition ou sur le même plan. C’est une erreur. Twitter n’est pas simplement un réseau social comme peut l’être Facebook (que j’utilise aussi par ailleurs), il est bien plus que cela. Twitter est une mine d’information pour presque tous les domaines. Au-delà de sa fonction « sociale » (vous choisissez qui vous voulez suivre), sa pertinence au niveau de la recherche d’informations est énorme. Vous pouvez savoir tout ce qui se dit (ou presque) sur une actualité, une personne, un produit, une marque, votre entreprise, …. en temps réel et en actualisation permanente. Exemple, une recherche Twitter sur Apple. La puissance de Twitter est inégalable en terme de veille informative ou commerciale.

Par ailleurs, la taille de la communauté des utilisateurs de Twitter agit comme un véritable filtre social sur l’information. Une information peut se diffuser comme une trainée de poudre sur Twitter. Un contenu sera d’autant plus relayé et partagé qu’il sera pertinent et intéressant. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Twitter n’est pas un gigantesque bordel où rien n’est hiérarchisé, où tout se vaut et où tout se mélange, le bon comme le mauvais. Bien évidemment, si vous suivez 5 000 personnes, votre Timeline va exploser et devenir illisible. La fonctionnalité qui vous permet d’utiliser des listes permet déjà de faire un tri « thématique ». Ensuite, il convient de suivre les « bonnes » personnes en plus de celles que l’on souhaite suivre pour telle ou telle raison. Pensez que l’information relayée par ceux que vous suivez à déjà été « filtrée » par ceux qui sont suivis par ceux que vous suivez. Et vous-même jouez le rôle de « filtre » pour ceux qui vous suivent. Il ne faut pas voir le mot « filtre » comme quelque chose de négatif, bien au contraire. C’est ce « filtre social » qui permet aux choses importantes et/ou intéressantes de ressortir de ce gigantesque flot d’informations en continu. Vous ne pourrez jamais tout lire, il est donc important de lire ce qui est essentiel à vos yeux. Ils faut donc suivre les bonnes personnes selon ses propres centres d’intérêt et utiliser en parallèle les fonctions de recherche et de listes de Twitter.

Mais ce n’est pas tout. Twitter bouscule ou va bousculer les informations liées à la géolocalisation. Le développement d’applications comme Foursquare ou la recherche localisée proposée par de nombreux clients Twitter sont les prémices d’une révolution de l’information. Twitter peut vous informer sur le monde entier mais aussi sur ce qu’il se passe juste à côté de chez vous, comme le boulanger qui twitte à ses clients lorsque les croissants sont prêts à sortir du four. Twitter permet de filtrer socialement ET géographiquement les informations. De quoi totalement transformer les relations commerciales pour une petite boutique qui peut ainsi communiquer directement avec ses clients, transformer l’information locale en diffusant rapidement et de manière pertinente l’information aux seules personnes concernées et qui souhaitent être informées….

Finalement, le mot que j’associerais le plus avec Twitter est le mot « pertinence ». Je trouve que Twitter augmente massivement la pertinence des informations. Il donne une autre porte d’accès à l’information que la recherche sous Google, en utilisant de surcroît, la capacité des utilisateurs à mesurer la pertinence des informations. Et ce n’est certainement qu’un début……

Pour information, comme client Twitter, j’utilise Seesmic (Desktop sur mon ordinateur, Web quand je suis sur un autre ordinateur que le mien) que je trouve l’un et l’autre très fonctionnels et agréables à utiliser. Sur iPhone, j’utilise l’application Echofon.

J’en profite pour vous rappeler que vous pouvez retrouver Et-demain.com sur Twitter : http://twitter.com/etdemain et/ou me suivre personnellement : http://twitter.com/jpsforever

Twitter n’est pas forcément un outil très facile d’accès et il peut être assez déroutant au début mais il mérite que l’on s’y penche un peu pour y découvrir toutes ses richesses…..Pour vous inscrire, une seule adresse : http://twitter.com

Sources : Ericsson via Les explorateurs du Web

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *