Des nanorobots pour réparer nos cellules

Les nanotechnologies vont prochainement franchir un pas important, enfin d’ici quelques (dizaines ?) années dans le domaine médical avec l’arrivée prochaine des nanorobots. Des chercheurs américains de la Columbia University ont mis au point des robots de la taille d’une molécule qui répondent au doux nom de « spiders » (araignées) et mesurant seulement 4 nanomètres. Ces robots-molécules sont constitués à partir de nanotubes d’ADN capable de suivre un chemin dans le corps de manière autonome en suivant une « piste » d’ADN. A terme, l’idée est de permettre à ces petites « araignées » d’aller effectuer différentes missions dans le corps en les combinant par auto-assemblage.

Ces robots pourraient dès lors détecter des cellules cancéreuses par exemples, les neutraliser ou leur administrer directement des médicaments. Génial non ? Mais les chercheurs n’en sont qu’au début. Il faut qu’ils trouvent des méthode pour améliorer l’efficacité, la vitesse, le rendement, la capacité d’auto-assemblage et les capacités de ces nanorobots. Histoire de quelques décennies selon eux… Prometteur néanmoins…

Sources : Physorg via Robotshop

Author: Matthieu

Share This Post On

Trackbacks/Pingbacks

  1. Quel monde en mai 2073 ? | Et-demain.com - [...] n’est pas non plus de rigueur. Si des progrès en médecine sont attendus (grâce aux nanotechnologies notamment), le transhumanisme ou…

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *