Se chauffer à base de bœuf ? En Suède, oui …

Saviez-vous qu’en Europe, il y avait chaque année 16 millions de tonnes de résidus, de sous-produits animaux issus de l’élevage et que le coût du traitement ou de la destruction de ces « déchets » s’évalue à plus d’un milliard d’euros par an ? Il y a encore quelques années, une partie finissait en ces fameuses « farines animales » qui sont à l’origine de la célèbre crise de « la vache folle« .

Depuis cette triste période, l’Union Européenne oblige de détruire ce volume impressionnant de carcasses et autres résidus d’animaux en les incinérant. C’est là qu’entre en scène le Biomal. Biomal ? What is it ? C’est un carburant issu de ces fameux déchets. Plutôt que de réduire les carcasses en farine ou en résidus post-combution, des Suédois ont eu l’idée de transformer ces carcasses en une sorte de bouillie capable de devenir une véritable source d’énergie en la mêlant avec des copeaux de bois par exemple.

Considéré comme une bio-énergie, le Biomal n’est pas totalement neutre écologiquement mais il permet une forme de « recyclage » et une utilisation optimisée d’un volume considérable de déchets liés à nos comportements de mangeurs de viandes et de produits dérivés du lait ! Quitte à faire, autant que ce qui reste de tout ça serve à quelque chose… Quelques communes suédoises dont la ville de Borås prévoient prochainement de « brûler » 15 000 tonnes de Biomal par an pour produire de l’électricité et chauffer des bâtiments. Et là enfin, on pourra dire « La vache, ça chauffe là !!!! »….

Sources : Biomal, treehugger

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *