Un Internet 1000 fois plus rapide ?

J’ai des vrais problèmes dans la vie. Le plus important actuellement est que je n’ai toujours pas la  fibre dans mon immeuble ! A côté, la crise, les marées noires, les famines, les guerres, les lapidations en Iran, les tensions turco-israéliennes et le mondial de football c’est du pipi de chat comme ont dit (*). Surtout qu’il y a quelques temps, j’ai vu un courrier concernant son arrivée prochaine, accroché sur une porte en bas de mon escalier : la victoire est proche ! Parce que je ne sais pas pour vous, j’ai beau avoir connu la période du 56k et son bruit inimitable, quand il fallait une nuit ou presque pour envoyer une photo et quand tu étais heureux et fier comme un paon quand ton débit atteignait les 10 ko/s, j’avoue ne plus être assez satisfait de mon « haut débit » actuel ! Surtout qu’il doit en passer des choses dans le tuyau : TV HD (bientôt 3D ?), près d’une dizaine d’objets connectés en quasi-permanence en Wi-Fi (téléphones, iPad, balance, Nabaztag, ..) sans parler des ordinateurs ! Et au-delà du débit descendant, je peste souvent envers ledébit montant, quand je veux « uploader » une vidéo sur Youtube par exemple. Bref, je plafonne ! Et mon petit doigt me dit que ça n’est que le début.

Alors, quand je lis qu’un certain Vincent Chan du MIT travaille sur les architectures réseau et annonce qu’on pourrait arriver à un Internet 100 à 1000 fois plus rapide qu’actuellement, ça m’interpelle voyez-vous ! Alors je ne vais pas trop rentrer dans les détails techniques (pour les passionnés, vous avez tout ici) mais en gros, ce Monsieur Vincent Chan part du constat que les réseaux utilisent de plus en plus la fibre optique mais qu’à cause de nombreuses interconnexions qui obligent à repasser sur des circuits « classiques », les performances générales du réseau s’en trouvent fortement dégradées. La solution ? Établir des circuits 100 % optiques en évitant les conversions optique/électrique. C’est bête, non ? Principal obstacle, comme souvent, le coût ! Cette « révolution » oblige au remplacement des commutateurs et autres routeurs actuels mais nul doute qu’avec des besoins croissants d’années, tôt ou tard nous y viendrons …

Sources : MIT via ZDNet

(*) Même sur le ton de l’humour, il est parfois bien de rappeler qu’en toute chose il faut y mettre une certaine relativité. Les gadgets, le high-tech toussa toussa, c’est sympa mais n’oublions pas que nous sommes 6,5 milliard d’autres « nous » et que dans ces 6,5 milliards nous sommes parmi les 10 % les mieux lotis…

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *