Des routes faites de bactéries

SCOOP DE L’ANNEE ! Lancez le générique, les logos qui clignotent et tout le bordel qui va avec : le pétrole c’est bientôt fini ! Ah bon ? Vous le saviez déjà ? Bon, d’accord, mais ce que personne ne sait encore vraiment, c’est comment allons-nous réussir à le substituer dans tous ses usages : énergie, transport, engrais, matières plastiques, composant dans les cosmétiques, les médicaments, … mais aussi sous forme de bitume pour recouvrir nos routes. Pour l’occasion, j’ai découvert qu’il fallait 320 barils (+ de  50 000 litres) de pétrole pour faire 1 seul kilomètre de route ! Bref, il est temps de trouver des solutions alternatives. L’une d’entre elles pourrait être l’utilisation conjointe de sable et de bactéries Bacillus Pasteurii.

Proposée par Thomas Kosbau et Andrew Wetzler qui ont pour l’occasion remporté un prix en Corée, cette idée est vraiment intéressante. Mélangée avec le sable, cette bactérie à la capacité de le transformer en un solide très dur. La mise en oeuvre pourrait être relativement simple puisque cette solution sable+bactérie serait pulvérisable directement sur la route à construire.

Au-delà de l’économie substantielle de pétrole que cela représenterait, cette technologie créerait des routes plus claires, plus facilement éclairables la nuit et diminuant la chaleur dégagée par la circulation de 3 degrés par rapport aux revêtements actuels. Alors, on attend quoi ?

Sources :  designboom via Clean Technica

Author: Matthieu

Share This Post On

1 Comment

  1. En même temps les routes sombres permettent de faire fondre plus facilement la neige … ^^

    Post a Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *