Et les journaux deviennent carburant

Saviez-vous qu’en France, nous consommions plus de 11 millions de tonnes de papier par an ? Bien que nous en recyclions une partie, cela représente une immense montagne de déchets non valorisés au final. Et si, tout ce papier devenait le carburant de nos voitures ? Cette idée, a priori saugrenue, est rendue concrète par les travaux d’une bande de chercheurs de Tulane University à la Nouvelle-Orléans.

Ils ont découvert une bactérie, poétiquement nommée TU-103, capable de transformer directement la cellulose (dont est composé le papier) en butanol, biocarburant de son état. Rien qu’aux Etats-Unis, ce sont 323 millions de tonnes de matériaux cellulosiques qui pourraient être concernés ! Cette TU-103, première souche bactérienne qui produit le butanol directement à partir de cellulose, a été découverte dans des déjections animales. Un brevet sur la culture de cette bactérie a été déposé. Cette TU-103 permettrait ainsi de produire du bio-butanol à faible coût tout en réduisant nos déchets. De quoi peut-être également sauver le secteur de la presse papier…

Source : Physorg

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>