La NASA et l’imprimante à nourriture

Il y a 3 ans, je vous avais parlé de Cornucopia, un projet d’imprimante à nourriture développé par une équipe du MIT. Oui, vous avez bien lu : une imprimante à nourriture ! Si cela vous paraît dingue, sachez que la NASA vient d’investir 125 000 $ dans un projet de ce type. C’est Anjan Contractor, ingénieur et dirigeant de Systems and Materials Research Corporation qui a obtenu le contrat pour développer  un « synthétiseur universel de nourriture ».

A travers ce projet, l’idée de la NASA est de parvenir à une production alimentaire automatisée qui pourrait aider à fournir aux astronautes de quoi se nourrir durant leur longs séjour dans l’espace. Mais le système pourrait aussi limiter pénuries alimentaires dans le monde entier, et réduire la quantité de déchets liés à la consommation.

L’imprimante utiliserait des poudres comestibles et des compléments nutritifs en guise d’encres contenues dans ses cartouches. Ce type de poudre se conserverait 30 ans .Ensuite, cela fonctionne comme pour une imprimante 3D, en superposant des couches de poudres alimentaires.

imprimantenourriture

Ainsi, pour une pizza par exemple, la couche de pâte cuirait le temps de l’impression et des cartouches de poudre de tomate, d’eau et d’huile formeraient une sauce tomate par dessus, puis interviendrait une couche de protéines.

Pour l’instant, le prototype n’imprime que du chocolat mais la prochaine étape est la pizza. Voyez plutôt :

Alors, ça vous tente l’impression de nourriture ? Pratique non ? Plus besoin de cuisiner, vous téléchargez les recettes de votre choix sur Internet et la machine s’occupe de tout. C’est toujours mieux que d’imprimer des armes à feu
____
Source : Quartz

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *