Un muscle artificiel en fil de pêche

Quoi ? On va pouvoir se greffer des faux muscles en fil de pêche ? Mais noooon ! Bah alors, à quoi cela peut-il servir ? En quoi des muscles artificiels pourraient être utiles ? Pour les robots pardi ! Nos amis mécaniques ont tout comme nous, besoin d’effectuer des mouvements avec plus ou moins de force. C’est l’un des principaux défis de la robotique : comment créer des « muscles » pour robots à moindre coût ? Pour l’Institut de nanotechnologie du Texas, la solution est le fil de pêche ! Vous savez, ce fil en nylon transparent qui sert à taquiner la truite ou le goujon.
Les scientifiques ont découvert qu’en le torsadant, ses propriétés physiques étaient centuplées ! Les fibres de nylon ont la propriété de se contracter quand elles sont chauffés. Mais cette contraction est extrêmement faible : 4% quand on les chauffe à 240°C. Mais, en torsadant les fils (comme le montre la vidéo), la capacité de contraction atteint 34% et même 49 % pour les fils en polyéthylène (à comparer aux 20 % de nos humbles muscles humains).

Ces « muscles » de nylon ainsi crées sont 100 fois plus forts que des muscles humains (à masse et longueur égales) et très peu chers (à peine 5$/kg). Autre avantage, le processus est totalement réversible et peut être reproduit des millions de fois.

Parmi les applications possibles, on pense immédiatement aux exosquelettesTordre ensemble un faisceau de fils de polyéthylène, dont le diamètre serait seulement 10 fois plus grand qu’un cheveu humain, produit un muscle de polymère capable de soulever plus de 7 kilos. Ainsi, un assemblage d’une centaine de ces muscles de polymère pourrait lever environ 800 kilos ! Incroyable non ?

Autre application envisageable : la création de textiles qui se dilateraient avec la chaleur ambiante pour mieux laisser passer l’air frais. Bref, c’est prometteur…

Sources : MedicalXPress et Universciences

Author: Matthieu

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *