Deuxième numéro de notre série sur les parlementaires. Aujourd’hui, c’est au tour d’Elie Aboud, député UMP de l’Hérault, de passer à ma moulinette. Allez hop, direction www.e-aboud.fr ! Avant le fond, la forme. Tout d’abord, franchement, en 2011, un site qui lance automatiquement une musique de générique de JT, sans qu’on l’ai voulu et sans bouton pour l’arrêter, c’est juste « pas possible ». Ensuite, monsieur le député veut être aimable, il souhaite nous donner l’heure de Béziers, la ville dont il est le 1er adjoint. C’est gentil, mais apparemment, à Béziers, on ne passe jamais à l’heure d’hiver. A moins que l’on vive perpétuellement une heure en avance sur le reste du pays…

Bref, une fois ces petites considérations techniques passées, attaquons-nous au contenu et à l’activité du député Elie Aboud. Un petit tour sur le site NosDéputés.fr permet de se rendre compte qu’Elie Aboud est plutôt assidu à l’Assemblée. C’est une bonne chose et c’est peut-être à rapprocher du fait qu’il ne « cumule » qu’avec un mandat d’adjoint au Maire de Béziers, délégué à la Jeunesse et à la Culture. Il fait même partie du top 30 des députés les plus présents au Palais Bourbon même s’il ne produit pas tellement de « contenu » et qu’il intervient peu.

Pour son mandat de parlementaire, Elie Aboud a souhaité présenté un « programme ». C’est une intention louable mais ne nous excitons pas. Ce programme se décline autour de cinq thématiques et en seulement quelques lignes : la santé (c’est un médecin), la jeunesse et la culture (comme à Béziers), la viticulture et les transports. Alors certes, ce ne sont pas mes domaines de prédilections, mais cela à au moins le mérite d’avoir une ligne à laquelle d’ailleurs, il s’accroche, puisque la plupart de ses questions/interventions concernent ces domaines. Ceci l’amène jusqu’à s’intéresser au manque de statistiques sur les tricycles à moteur… Il faut que certains s’en préoccupent…

Le hic, parce qu’il y a un hic, c’est qu’Elie Aboud a une forte tendance à localiser ses interventions qui concernent (trop) souvent la seule région Languedoc-Roussillon ou sa circonscription de Béziers. Les députés sont écartelés entre leur rôle national et les attentes locales de leurs électeurs…. Malheureusement, cela favorise une sorte de clientélisme et on est toujours en droit de se questionner sur l’utilisation permanente du mandat de parlementaire pour servir des causes locales (la viticulture par exemple) ET des ambitions locales. Je ne serais pas surpris d’apprendre qu’Elie Aboud cherche à prendre la Mairie de Béziers en 2014…

Autre faiblesse, le contenu de fond sur son site. Hormis la liste de ses interventions, Elie Aboud se fait fort de communiquer sur ses actualités qui se limitent presque exclusivement à des compte-rendus de représentations et d’événements concernant souvent Béziers et sa région.Pour les réflexions politiques de fond, il faudra repasser. C’est dommage car il est du ressort des nos femmes et hommes politiques de définir les grandes orientations possibles pour notre société en y recherchant une traduction des valeurs fondamentales qu’ils souhaitent défendre. J’en suis réduit à considérer qu’Elie Aboud limite sa refléxion politique (du moins dans sa communication) aux positions de son groupe politique, à savoir le groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Aboud est plus suiveur que moteur, au moins sur le plan des idées. Mais sa proximité avec Jean-François Copé (c’est un cadre de Génération France, le club politique de Copé) laisse peut-être entrevoir d’autres ambitions…

Allez, et si je mettais des notes ? (Je vais d’ailleurs en mettre une à Jean-Pierre Abelin)

Elie Aboud : 11/20

En élève attentif à son président, Elie Aboud fait le « service minimum » en étant présent. C’est déjà ça mais cela ne suffit pas pour faire de lui un élément convaincant sur le plan de la pensée politique.

 

Pour notre prochain député, on va passer à la lettre B avec Jean-Paul Bacquet, député socialiste du Puy-de-Dôme.