Jean-Pierre Abelin (NC) / Le député du jour #1

Oyez, oyez ! J’inaugure aujourd’hui une nouvelle rubrique. Je m’en vais, jour après jour (enfin quand je pourrai/voudrai), décrypter l’activité bloguistique de nos chers amis les parlementaires. Ils sont 577 et s’ils ont tous un blog (je ne le sais pas encore), je n’aurai pas le temps de tous les analyser avant la fin de leur mandat l’an prochain. Pour autant, je me refuse à succomber à toute tentative partisane, c’est pourquoi je vais utiliser l’ordre alphabétique. Aussi, il est possible que Michel Zumkeller, député UMP du Territoire-de-Belfort échappe à mon terrible et impitoyable jugement… On verra, peut-être tant mieux pour lui à moins que je n’aille en piocher un de chaque lettre l’une après l’autre …

Mais avant de commencer, je vais essayer d’expliquer le but de la manoeuvre. A travers cette activité comparative, je souhaite mettre en lumière certaines faiblesses de nos députés, mais aussi saluer celles et ceux qui font de belles choses, analyser leur manière de communiquer et la profondeur de leur pensée politique exprimée à travers leur blog/site personnel. Au final, cela devrait permettre de se faire une idée assez objective afin de savoir si nos députés sont de simples godillots, adeptes des postures uniques (pour/contre) en fonction de leur groupe politique, de simples votants ou s’il existe un réel travail de construction de la politique, de construction du politique, avec des réflexions, des échanges, des idées, des propositions. Nos députés se plaignent souvent de ne pas être assez respectés dans leur fonction, regardons s’ils font ce qu’il faut pour l’être. Par ailleurs, cela pourra peut-être permettre à quelques égarés sur ce blog de découvrir leur député.

Alors certes, cela me donne un rôle un brin prétentieux, donneur de leçons, etc …. Et alors ? Si un jeune de 25 ans (moi) peut, en-dehors de son activité professionnelle, écrire des articles de réflexions politiques, un minimum documentés et avec quelques tentatives de propositions, nous sommes en droit d’attendre un minimum de production de la part des élus de la Nation indemnisés à temps plein, non ?

Ordre alphabétique oblige, c’est Jean-Pierre Abelin, député Nouveau Centre de la Vienne, qui va ouvrir le bal. On peut le retrouver en ligne sur www.jpabelin.com. A peine arrivé sur son blog, on peut y lire « Député de la Vienne, Maire de Châtellerault ». Aïe ! Un cumulard, ça commence mal. Enfin, Châtellerault est une petite ville (33 000 habitants) et moi-même, dans cet article, je proposais de fixer à 30 000 habitants, le seuil maximal pour être député-maire. Il n’en est donc pas loin, même si sur le fond, je préfère que l’on évite le cumul et dans ce cas, pas tant pour des questions d’emploi du temps que pour rappeler qu’un député n’est pas un élu local mais un élu de la Nation.

Ceci étant dit, attaquons son CV. Jean-Pierre Abelin, 60 ans, est le fils de Pierre Abelin, ancien député-maire de Châtellerault et ancien ministre. Vive les dynasties et la reproduction sociale. Ca commence bien. Le pauvre, en plus c’est le premier, c’est dur. Ensuite, on apprend que Jean-Pierre Abelin est député quasiment sans discontinuer depuis 1978 ! De 1978 à 1981, de 1986 à 1988 et depuis 1993. Mais il ne s’est pas arrêté là. Il a réussi à trouver le temps d’être député européen de 1984 à 1989 et conseiller général de la Vienne de 1977 à 2008 ! Et on se dit que si en 2008, Jean-Pierre Abelin a renoncé à son siège de conseiller général, c’est pour se consacrer entièrement à son mandat de parlementaire. Eh non, raté. En fait, il devient alors maire de Châtellerault et comme cela ne lui suffit visiblement pas, il prend aussi la tête de la Communauté d’Agglomération du Pays Châtelleraudais. En voilà un qui ne doit pas faciliter l’accession des nouvelles générations au responsabilités bien qu’il ait lui-même commencé à 27 ans…

Avec une telle carrière, on peut s’attendre à une belle activité parlementaire et une vision profonde, documentée et étayée de la politique avec des réflexions et des propositions tirées de l’expérience d’une vie politique bien remplie. Je dois avouer que je suis resté sur ma faim à la lecture de son blog. Un simple coup d’oeil sur les catégories donne un aperçu du contenu. Beaucoup de local, un peu de national, mais surtout peu, très peu d’articles de fond. Pour en rester au national (mon objet initial), le député Abelin se contente de quelques explications de votes comme sur l’encadrement des plans sociaux par exemple, de faire état de ses interventions à l’Assemblée Nationale et d’écrire quelques lignes sur des sujets aussi importants que le remaniement… Sur son blog, Jean-Pierre Abelin valorise avant tout son action et ses actualités locales, en mettant également en avant des événements et des acteurs locaux. Bref, pas de quoi convaincre le non-Viennois que je suis, que Jean-Pierre Abelin est aussi mon député et qu’il participe largement à la réflexion politique générale. Son propre compte-rendu de mi-mandat fait état d’une activité parlementaire faiblarde. En 2 ans et demi : 61 questions écrites, 6 questions orales, 19 propositions de lois cosignées et 5 saisines du Médiateur de la République. La seule proposition de loi que le député Abelin a jusqu’alors durant cette mandature, portée en son nom, visait à simplifier la procédure permettant d’obtenir l’expulsion des gens du voyage stationnant en dehors des aires d’accueil spécialement aménagées à cet effet. No comment !

Jean-Pierre Abelin est certainement une personne sympathique, un maire impliqué et appliqué. Il n’empêche qu’il ne correspond guère à ce que j’attends d’un parlementaire en 2011. Beaucoup trop local, pas assez politique. Peu de fond, beaucoup de représentation. S’il aime tant son territoire, je lui conseillerais de ne pas se représenter à la députation l’an prochain afin qu’il puisse se consacrer totalement à ses mandats locaux tout en permettant à quelqu’un d’autre, de s’impliquer à 100 % dans ce mandat de député qu’il squatte depuis 1978….

 

Pour le prochain épisode, nous saluerons Elie Aboud, député UMP de l’Hérault…

 

MAJ du 10/03/11 :

La note de Jean-Pierre Abelin : 06/20

1 commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Qui suis-je ?

Matthieu Seignez, 26 ans, résolument optimiste (ou pas), tourné vers l'avenir, j'essaie d'apporter ma petite contribution à la réflexion générale. J'essaie ...